extension des feux

avec :
Marc DUCRET (guitare)
Vincent PEIRANI (accordéon)

Nous sommes en août 2006 pendant le Festival « L’OREILLE INTERNE », auquel Sylvain BARDIAU, Frédéric GASTARD et Matthias MAHLER prennent part, aux cotés d’amis architectes, environnementalistes, danseurs, physiciens… Ce collectif se réunit autour du partage des arts, des savoirs et de recherches d’alternatives sociales humanistes. Le trio JOURNAL INTIME issu de ce creuset s’y produit pour la première fois en public.

Marc DUCRET est également convié cette année là, et le trio saisit l’opportunité en l’invitant à croiser et mélanger ses cordes électriques à leurs souffles cuivrés. L’aventure de JOURNAL INTIME commençait donc par cette rencontre, à l’improviste. La collaboration avec Marc DUCRET se précise quand Matthias et Frédéric rejoignent le projet « TOWER » dans le quintet REAL THING #1. JOURNAL INTIME se nourrit de la musique de Marc depuis quelques années déjà, comme de jeune musiciens s’abreuvant de leur époque, et particulièrement du grand frère guitariste et compositeur parmi les plus singuliers de son temps. Après  l’hommage à Jimi HENDRIX « LIPS ON FIRE », le trio poursuit son histoire d’amour avec la guitare. Quoi de plus manifeste alors que de collaborer avec celui qui, assumant sa parenté avec le voodoo child, héritier lui aussi de multiples  traditions, éclaire l’avenir de son jeu avant-gardiste et de son écriture résolument contemporaine.

Qui parle ? Deux générations qui vivent le même monde, et qui partagent l’amour de la musique de chambre où l’improvisation est au service de l’écriture dans un canevas d’influences multiculturelles, brasier conscient de l’histoire contemporaine d’un monde en pleine agitation.

Où sommes nous ? Dans une musique de chambre, virtuose, nourrie d’électricité, d’opéra, de littérature, d’histoire, de contrepoint, de gestes et de feu. Les deux orchestres que sont la guitare de Marc DUCRET (guitare acoustique et électrique) et le trio à vent de JOURNAL INTIME, se livrent à une expérience chambresque. Les uns jubilant d’écrire un nouveau répertoire dédié à ce quatuor original, l’autre se prêtant au jeu avec enthousiasme : les cuivres orchestrant la guitare et les cordes donnant de la résonance aux trois soufflants. Une musique aux confins du rock, du free jazz et de la musique contemporaine, engagée dans l’urgence d’inventer, et de contribuer à l’extension des feux.

album disponible

Les commentaires sont fermés.